+33 6 68 45 02 25 emmanuelbrejon@gmail.com
Il y a quelques temps, un diocèse -que je ne nommerai pas- a employé une entreprise en événementiel pour une énorme fête rassemblant 1000 personnes sur deux jours. Ils organisent un tel rassemblement tous les deux ans. Budget : 80 000€. J’ai bien vu la scène, j’ai aussi vu les lumières, les chaises, mais ça me paraissait un peu cher! J’ai alors demandé à une autre entreprise, chrétienne celle-ci, dont le responsable a organisé des prestations similaires, pour… 25 000€. Je pourrais presque arrêter là mon article, vous avez compris. Mais je vais continuer mon analyse 😉

 

Un maître-mot : la confiance

Nous sommes dans le monde, mais non pas du monde.

Cette célèbre citation, de Pierre Goursat -dont la cause de béatification est en cours- résume notre état d’esprit: nos valeurs éthiques s’appliqueront aussi dans notre travail, fidèles à la Doctrine sociale de l’Eglise (découvrez à ce propos les formidables Parcours Zachée).

Une idée courante chez beaucoup est que l’Eglise a de l’argent, que les paroisses sont riches (!). Je pense que cette entreprise citée plus haut a fixé ses tarifs “à la tête du client”, et ce client correspondait à ce cliché “d’Eglise riche”. Le diocèse s’est ruiné pour cette fête, et le cliché aura encore de belles années devant lui 😉

Comme chrétien, graphiste et communicant, j’aime observer ce qu’il se passe dans l’Eglise, l’évolution des structures d’Eglise, les nouvelles oeuvres qui se lancent, avec de nouveaux concepts pour rejoindre nos contemporains!  Nous admirons aujourd’hui une nouvelle génération qui ose prendre des risques et croire à cette nouvelle évangélisation annoncée en premier lieu par Paul VI.

L’évangélisation est la raison d’être de l’Église. Paul VI, Evangelii nuntiandi

Voila pourquoi j’ai choisi d’être au service des structures d’Eglise en tant que graphiste: parce que cela a du sens. Et d’autres ont aussi fait ce choix aujourd’hui, comme mes amis de la box Auréole ou encore le studio Epiphania.

Le maître-mot de cet article est la confiance. La confiance dans les autres est d’ailleurs un des fruits de l’Esprit Saint.

En choisissant des chrétiens engagés comme partenaires, vous pourrez faire confiance, quasiment les yeux fermés. Vous pourrez discuter, sans craindre ceux qui veulent faire toujours plus de profits sans scrupules.

Pour revenir à mon histoire de début d’article, je peux vous dire que ce que j’ai ressenti, c’est une grande colère !

 

Une expertise considérable

 

Au-delà de cette confiance, il y a aussi un autre gros avantage, qui vous fera gagner beaucoup (beaucoup) de temps: l’expertise.

En employant des chrétiens (catholiques ou évangéliques, ou…), vous collaborez avec des professionnels qui connaissent très bien leur secteur. Vous gagnez donc un temps considérable de brief, car -je peux vous le dire par expérience- on se comprend très vite (et très bien). Vous gagnez du temps sur du hors-sujet suite au brief, parce que là encore, entre ce qu’on dit, ce qu’on a voulu dire, ce que l’autre comprend, et son interprétation, on sait qu’il y a souvent un fossé !

Et la bonne nouvelle, c’est qu’aujourd’hui, les chrétiens sont pro, comme dans le monde.

Il est vrai qu’on a pu être dépassé, mais ce temps est révolu.

Alors les budgets devront suivre (on n’a rien sans rien!), mais l’impact sera considérable!